Communiqué de presse

Ventus Thérapeutique annonce la sélection d’un composé, le VENT-03, qui pourrait être le premier d’une série d’inhibiteurs de cGAS, pour le lancement des études cliniques dans le cadre de son programme d’inhibiteurs de cGAS

La sélection du VENT-03 vient valider la capacité de ReSOLVEMC, la plateforme exclusive de découverte de médicaments de Ventus, à produire des molécules candidates au développement

Les essais cliniques de phase I seront réalisés auprès de patients présentant différentes interféropathies multiples

L’inflammation sera mesurée au moyen d’analyses robustes basées sur des biomarqueurs cutanés et sanguins qui ont été mises au point et validées à l’interne et qui permettront de concentrer les efforts de recherche sur certaines maladies et de réduire ainsi les risques à un stade plus avancé du développement

WALTHAM, Mass. et MONTRÉAL – 4 janvier 2023 – (BUSINESS WIRE) – Ventus Thérapeutique inc., une société biopharmaceutique qui fait appel à la biologie structurale et à une technologie exclusive de chimie computationnelle pour découvrir et mettre au point une gamme distinctive de médicaments à petites molécules appliqués à une grande variété de domaines thérapeutiques, a annoncé aujourd’hui la sélection d’un composé, le VENT‑03, qui pourrait être le premier d’une série d’inhibiteurs de cGAS, pour le lancement des études cliniques dans le cadre de son programme d’inhibiteurs de cGAS. Il s’agit du troisième candidat de la gamme de composés de Ventus à être sélectionné au cours des 12 derniers mois pour entrer en développement clinique. Cette annonce fait suite à la sélection du VENT‑02, un inhibiteur de NLRP3 à pénétrance cérébrale, et à celle du VENT‑01, un inhibiteur de NLRP3 restreint à la circulation périphérique, dont le développement s’effectue en partenariat avec Novo Nordisk.

L’activation de cGAS (cyclic-GMP-AMP synthase) induit une production d’interférons de type I qui est impliquée dans un grand nombre de maladies, dont le lupus érythémateux cutané, le lupus érythémateux disséminé, la sclérodermie systémique et la dermatomyosite, ainsi que des maladies neuro-inflammatoires et neurodégénératives. De plus, des maladies génétiques comme le syndrome d’Aicardi‑Goutières, une grave affection qui se manifeste dans la petite enfance, et des formes génétiques de lupus-engelures sont causées par des mutations qui se traduisent par l’activation de cette voie biologique chez l’humain. Des études précliniques in vivo portant sur ces maladies ont permis de constater la robustesse de l’activité pharmacodynamique et l’efficacité du VENT‑03.

« cGAS est une cible très convoitée dans le contexte des maladies pro-inflammatoires et neurodégénératives, pour lesquelles aucun inhibiteur n’a dépassé le stade du développement clinique jusqu’à présent, malgré les efforts de recherche importants déployés par l’industrie pharmaceutique au cours des dix dernières années », a déclaré Marcelo Bigal, M.D., Ph. D., président-directeur général de Ventus. « Nous prévoyons que le VENT‑03 sera le premier inhibiteur de cGAS à entrer en phase clinique, avec un plan de développement clinique conçu pour obtenir plusieurs lectures de données avant le début des essais de phase II. »

En décembre 2022, les chercheurs de Ventus ont publié un article de synthèse sur l’état des connaissances actuelles quant aux progrès de l’industrie dans le développement d’inhibiteurs impliqués dans la voie cGAS/STING (stimulator of interferon genes). En mai 2022, Ventus a annoncé qu’elle avait remporté le prix pour la meilleure idée de programme de recherche sur le lupus (Lupus Research Program Idea Award), décerné par le département de la Défense des États‑Unis, un prix assorti d’une subvention pluriannuelle pour étudier le rôle de cGAS dans la pathologie du lupus et évaluer les possibilités de traitement de la maladie à l’aide d’un inhibiteur de cette enzyme.

« La sélection du VENT‑03 comme premier candidat au développement ciblant cGAS a été rendue possible grâce aux connaissances privilégiées que nous avons tirées de ReSOLVE, notre plateforme exclusive pour la découverte de médicaments », a ajouté Michael Crackower, chef de la direction scientifique de Ventus. « Après avoir identifié une structure de cocristaux à haute résolution de cGAS qui différait de ce qui avait été publié précédemment, nous avons utilisé ReSOLVE pour déterminer les caractéristiques du site de liaison qui sont propres uniquement à certaines des nombreuses conformations de la protéine cible, une avancée majeure qui a révolutionné notre capacité à produire des inhibiteurs de cGAS hautement actifs. Étant donné le rôle très bien établi de cGAS comme facteur de maladie, nous travaillons actuellement à la mise au point d’autres inhibiteurs de cGAS en vue d’atteindre le plein potentiel de cette cible d’intérêt dans d’autres domaines thérapeutiques. »

 

À propos de cGAS

La cGAS est un récepteur de reconnaissance de motifs moléculaires intracellulaire qui est activé lorsqu’il se lie à l’ADN double brin (ADNdb) dans le cytoplasme. La présence d’ADNdb dans le cytoplasme est généralement associée à un dysfonctionnement cellulaire, comme on l’observe dans plusieurs maladies comme le lupus érythémateux cutané (LEC), le lupus érythémateux disséminé (LED) et la dermatomyosite (DM). L’activation de cGAS entraîne la formation de cGAMP (cyclic guanosine monophosphate-adenosine monophosphate), l’activation de STING et l’expression en aval d’interférons de type I tels que IFN‑α, -β et -κ, qui se traduisent par une inflammation marquée et des lésions tissulaires. Cette voie biologique mène également à l’expression de plusieurs autres cytokines pro-inflammatoires, dont CXCL10. On sait que les mutations génétiques qui conduisent à l’activation aberrante de la voie cGAS/STING chez l’humain sont à l’origine du syndrome d’Aicardi‑Goutières, une grave affection qui se manifeste dans la petite enfance, et des formes génétiques de lupus-engelures, ce qui illustre l’importance de cette voie dans certaines maladies humaines. Étant donné que la physiopathologie et le tableau clinique de ces maladies génétiques présentent d’importantes similitudes avec des maladies idiopathiques complexes comme le CLE, le LEC et la DM, elles représentent des possibilités très intéressantes de traitement par un inhibiteur de cGAS.

 

À propos de Ventus Thérapeutique

Ventus Thérapeutique est une société biopharmaceutique qui déploie des outils de pointe en biologie structurale et en chimie computationnelle pour créer de nouveaux médicaments à petites molécules contre des cibles complexes, et dont les domaines de recherche étaient à l’origine essentiellement axés sur l’immunologie, l’inflammation et la neurologie. La société a la capacité de découvrir et de mettre au point des médicaments grâce aux connaissances sur les cibles protéiques qu’elle tire de ReSOLVE, sa plateforme de recherche exclusive. Ces connaissances lui permettent également de créer des modèles dynamiques pour guider le développement d’une gamme distinctive de petites molécules à visée thérapeutique. Les programmes phares de la société ciblent les modulateurs clés de l’immunité innée, notamment NLRP3 et cGAS. L’entreprise utilise sa plateforme ReSOLVE pour améliorer les processus de découverte et de développement des médicaments, avec pour objectif ultime de redonner la santé à des personnes atteintes de maladies graves. Pour obtenir de plus amples renseignements, consultez le site Ventus Thérapeutique inc. et suivez Ventus sur LinkedIn.

 

Énoncés prospectifs

Le présent communiqué contient des énoncés prospectifs sur des attentes, des plans et des perspectives d’avenir, y compris, sans toutefois s’y limiter, des énoncés relatifs aux bénéfices anticipés que pourrait permettre de réaliser l’équipe de direction et des énoncés relatifs à la stratégie d’entreprise, aux programmes actuels, aux futurs résultats d’exploitation et à la future situation financière de Ventus. Ces énoncés prospectifs sont basés sur les attentes actuelles de l’entreprise et comportent par nature d’importants risques et incertitudes. Les résultats réels et la chronologie des événements pourraient différer sensiblement de ceux évoqués dans ces énoncés prospectifs en raison des risques et incertitudes qu’ils comportent, dont, entre autres, l’échéancier, les progrès et les résultats des études précliniques et cliniques portant sur les programmes de développement de l’entreprise; les résultats futurs, qui ne peuvent en aucun cas être prédits à partir des résultats d’études antérieures menées par l’entreprise; sa capacité d’améliorer la plateforme ReSOLVE; sa capacité à continuer d’obtenir un financement pour poursuivre ses activités et mettre en œuvre sa stratégie d’entreprise; les répercussions de la pandémie de COVID-19 sur ses activités et les mesures prises pour limiter ces répercussions; l’évolution anticipée de la situation de ses concurrents et de son secteur d’activité; la capacité de ses fournisseurs tiers, y compris les fournisseurs de biens et services et les fabricants, à honorer leurs engagements; et sa capacité d’obtenir, de maintenir, de protéger ses droits de propriété intellectuelle. Tout énoncé prospectif contenu dans le présent communiqué de presse ne s’applique qu’à la date susvisée, et Ventus n’est soumise à aucune obligation de publier une quelconque mise à jour de ces énoncés prospectifs à la lumière de nouveaux renseignements, d’événements futurs ou autres.

Relations avec les médias :
Kyle Evans
ICR Westwicke
646-277-1295
Kyle.evans@westwicke.com