Communiqué de presse

Ventus Therapeutics présentera des données sur de nouvelles petites molécules inhibitrices de la cGAS permettant de moduler les processus d’auto-inflammation

De nouveaux inhibiteurs de la cGAS seront présentés au 4e Sommet sur les maladies inflammatoires de la peau et au Congrès annuel de l’American College of Rheumatology 

WALTHAM, MA et MONTRÉAL, QC, 3 novembre 2021 – Ventus Therapeutics U.S., Inc., une société de biotechnologie qui s’appuie sur une expertise exclusive en biologie structurale et en sciences des protéines et sur sa plateforme ReSOLVE pour concevoir des traitements à base de petites molécules dans différents domaines thérapeutiques, présentera ce mois-ci des données issues de son programme d’inhibiteurs de la cGAS (cyclic-GMP-AMP synthase) lors de deux congrès scientifiques à venir : le 4e Sommet sur les maladies inflammatoires de la peau (Inflammatory Skin Disease Summit, du 3 au 6 novembre 2021) et l’ACR Convergence, le congrès annuel de l’American College of Rheumatology (du 5 au 9 novembre 2021). Ces présentations mettront en évidence des résultats montrant comment la technologie exclusive et l’expertise de Ventus ont facilité la conception de petites molécules à visée thérapeutique ciblant la cGAS, distinctes chimiquement, pour le traitement éventuel de divers problèmes de santé.

Voici les points saillants des résultats qui seront présentés concernant le programme d’inhibiteurs de cGAS :

  • Découverte d’inhibiteurs fonctionnels de la cGAS hautement sélectifs et optimisés, et détermination de leurs interactions moléculaires et de leurs modes de liaison à partir de structures de cocristaux à haute résolution obtenues à l’aide de la plateforme ReSOLVE
  • Capacité, grâce à ReSOLVE, la plateforme exclusive de Ventus, d’approfondir de manière substantielle la compréhension du site de liaison, ce qui permet une inhibition fonctionnelle à des concentrations nanomolaires
  • Atténuation marquée de la production d’interférons de type I, de cytokines et de chimiokines et réduction significative de l’infiltration des lymphocytes T chez des souris déficientes en TREX1 (three prime repair exonuclease 1), un modèle robuste d’auto-inflammation systémique
  • Réduction des taux de cGAMP (cyclic guanosine monophosphate-adenosine monophosphate) dans les biopsies cutanées de souris déficientes en TREX1 exposées aux UVB (ultraviolets B), ce qui révèle une modulation des réponses de signalisation de la cGAS induites par les UVB dans un modèle animal de la maladie

« Il a toujours été difficile de trouver des médicaments à petite molécule qui ciblent la cGAS et, à notre connaissance, il n’y a aucun inhibiteur de cGAS en cours de développement clinique », a déclaré Michael Crackower, Ph. D., chef de la direction scientifique chez Ventus. « En mettant à contribution nos ressources en biologie structurale et la plateforme ReSOLVE, nous avons modélisé la structure en haute résolution de cocristaux de cGAS en présence de nos nouveaux inhibiteurs, que nous avons optimisés en composés de forte affinité, sélectifs et actifs in vivo. »

« Des réponses inflammatoires aberrantes à la présence d’ADN cytoplasmique sont associées à un grand nombre de troubles inflammatoires, et on a découvert que la cGAS est un facteur déterminant dans le déclenchement de telles réponses. Nous pensons donc qu’en ciblant la cGAS, nous pourrons aider les patients qui souffrent de diverses maladies, allant des maladies monogéniques aux troubles inflammatoires complexes, en passant par les maladies neurodégénératives », a déclaré Kelly Pike, Ph. D., biologiste responsable du programme cGAS et directrice de la recherche translationnelle et des affaires scientifiques chez Ventus, qui sera présente à l’ACR Convergence.

À propos de la cGAS

La cGAS est un régulateur clé de la voie cGAS/STING (stimulator of interferon genes) qui, lorsqu’elle est activée, entraîne une forte réponse inflammatoire stimulée par des cytokines antivirales, dont les interférons de type I. La cGAS est un détecteur d’ADN bicaténaire dans le cytoplasme; la présence d’ADN cytoplasmique peut être le signe d’une infection, d’une maladie mitochondriale ou d’une fuite d’ADN nucléaire. L’activation aberrante de la voie cGAS/STING chez l’humain conduit à des maladies pro-inflammatoires, comme on l’observe dans le cas de certaines maladies génétiques (p. ex. le syndrome d’Aicardi Goutières) et de certaines maladies idiopathiques complexes comme le lupus érythémateux disséminé, le lupus cutané et la dermatomyosite. Le traitement de ces maladies par un inhibiteur de la cGAS semble être une avenue fort prometteuse.

À propos de Ventus Therapeutics

Ventus Therapeutics est une société biopharmaceutique qui fait appel à des outils informatiques de pointe pour concevoir des médicaments à petites molécules dans plusieurs domaines thérapeutiques, notamment l’immunologie, l’inflammation et la neurologie. Notre entreprise s’appuie sur une expertise exclusive en biologie structurale et en sciences des protéines et sur notre plateforme ReSOLVE. Cette dernière est conçue pour intégrer des connaissances approfondies sur le mouvement des protéines et les nombreuses conformations qu’elles adoptent dans un programme dont Ventus détient les droits exclusifs, afin de définir la structure de solvatation des protéines cibles et de leurs sites de liaison. Une telle approche nous permet de découvrir et de caractériser des sites de liaison auparavant inconnus à la surface des protéines et de trouver rapidement les petites molécules qui devraient s’y lier avec une affinité optimale. Notre approche distinctive vise à permettre la découverte et la mise au point de nouvelles molécules à visée thérapeutique qui agissent sur des cibles encore inexplorées sur le plan pharmacologique ou pour lesquelles les substances chimiques actives sont largement perfectibles. Nous mettons à profit l’expertise de notre équipe en chimie computationnelle, en biologie structurale et en développement de médicaments pour faire progresser une vaste gamme de molécules dans le domaine de l’immunité innée et dans d’autres domaines. Nos programmes phares ciblent les modulateurs clés de l’immunité innée, notamment la cGAS et la NLRP3, et plusieurs cibles sont en cours d’évaluation par notre plateforme ReSOLVE. Pour obtenir de plus amples renseignements, consultez le site www.ventustx.com et suivez-nous sur Twitter @Ventus_Tx ou sur LinkedIn.

Énoncés prospectifs

Le présent communiqué contient des énoncés prospectifs sur des attentes, des plans et des perspectives d’avenir, y compris, sans toutefois s’y limiter, des énoncés relatifs à la capacité de Ventus à découvrir et à développer une gamme de médicaments à petites molécules dans un certain nombre de domaines thérapeutiques; la capacité de la plateforme ReSOLVE à découvrir des sites de liaison auparavant inconnus à la surface des protéines ainsi que des petites molécules qui devraient, selon les prévisions de Ventus, s’y lier avec une affinité optimale; les objectifs et les résultats des études précliniques menées par Ventus; et les bienfaits thérapeutiques attendus de ses futurs candidats-médicaments. Ces énoncés prospectifs sont basés sur les attentes actuelles de Ventus et comportent par nature des risques et des incertitudes importants. Les résultats réels et la chronologie des événements pourraient différer sensiblement de ceux évoqués dans ces énoncés prospectifs en raison des risques et incertitudes qu’ils comportent, dont, entre autres, la mise en œuvre, l’échéancier, les progrès et les résultats des études précliniques et des essais cliniques portant sur les futurs candidats-médicaments de Ventus; les résultats futurs, qui ne peuvent en aucun cas être prédits à partir des résultats d’études antérieures menées par Ventus; la capacité de maintenir et d’améliorer la plateforme ReSOLVE et de l’utiliser pour effectivement découvrir des sites de liaison auparavant inconnus à la surface des protéines ainsi que des petites molécules s’y liant avec une affinité optimale; la capacité d’obtenir un financement pour poursuivre ses activités et mettre en œuvre sa stratégie d’entreprise; la capacité à respecter les normes réglementaires, y compris tout changement réglementaire pouvant être instauré aux États‑Unis et dans les pays étrangers dans lesquels Ventus pourrait demander l’approbation réglementaire de ses futurs candidats-médicaments; les répercussions de la pandémie de COVID‑19 sur ses activités et les mesures prises pour limiter ces répercussions sur ses activités; l’évolution anticipée de la situation de ses concurrents et de son secteur d’activité; la capacité de ses fournisseurs tiers, y compris les fournisseurs de biens et services et les fabricants, à honorer leurs engagements; et la capacité d’obtenir, de maintenir, de protéger et de faire respecter les droits de propriété intellectuelle sur ses futurs candidats-médicaments et sa plateforme ReSOLVE. Tout énoncé prospectif contenu dans le présent communiqué de presse ne s’applique qu’à la date susvisée, et Ventus n’est soumis à aucune obligation de publier une quelconque mise à jour de ces énoncés prospectifs à la lumière de nouveaux renseignements, d’événements futurs ou autres.