Communiqué de presse

Ventus Therapeutics présentera des données sur de nouveaux inhibiteurs de NLRP3 à petites molécules capables de pénétrer dans le cerveau, pour le traitement de maladies inflammatoires et neurologiques

La présentation, qui aura lieu dans le cadre du 3e Inflammasome Therapeutics Summit, portera sur l’optimisation d’une série originale d’inhibiteurs de NLRP3 à petites molécules

WALTHAM, MA et MONTRÉAL, QC, 18 novembre 2021 – Ventus Therapeutics U.S., Inc., une société biopharmaceutique qui fait appel à la biologie structurale et à des outils informatiques de pointe pour découvrir et mettre au point des médicaments à petites molécules visant un large éventail d’indications, a annoncé aujourd’hui la participation de Michael Crackower, Ph. D., chef de la direction scientifique chez Ventus, à titre de conférencier au 3e Inflammasome Therapeutics Summit, un sommet sur les applications thérapeutiques visant l’inflammasome, qui se tiendra virtuellement du 16 au 18 novembre 2021.

La technologie exclusive de Ventus a permis à l’entreprise de découvrir des inhibiteurs de NLRP3 (protéine‑3 de la famille NLR contenant un domaine pyrine) qui sont chimiquement différents. La présentation porte sur les résultats des programmes de Ventus ciblant la NLRP3, qui montrent une sélectivité pour la NLRP3 et une réduction de l’inflammation du foie et des reins dans un modèle murin d’exposition chronique à des doses répétées de LPS (lipopolysaccharide) – un modèle d’inflammation systémique utilisé pour déterminer le pouvoir anti-inflammatoire de composés expérimentaux.

D’autres données de Ventus seront également présentées concernant son programme d’inhibiteurs de NLRP pénétrant dans le cerveau. Ces résultats décrivent une forte affinité de liaison dans le sang total humain et une modulation robuste de l’activation de l’IL‑1β, de l’IL‑6 et du TNFα dans le cerveau murin. Les composés de ce programme ont révélé une exposition marquée dans le cerveau de souris, ce qui pourrait être un premier pas vers l’optimisation d’une série originale d’inhibiteurs de NLRP3 à petites molécules en vue d’indications pour le traitement de maladies neurologiques associées à l’activation de la NLRP3, comme la maladie de Parkinson, les traumatismes cérébraux et la maladie d’Alzheimer.

Le Dr Crackower présentera également VENT‑01, le premier programme phare de Ventus, axé sur un composé inhibiteur de NLRP3 à petite molécule restreint à la circulation périphérique. Les nouvelles données font suite à des résultats présentés en septembre dernier, qui ont montré la capacité de Ventus à sonder expérimentalement la protéine NLRP3 directement sous sa forme monomérique, puis à procéder à un criblage à haut débit, et à identifier des petites molécules qui se lient directement à la NLRP3 et inhibent son activation. Des résultats antérieurs ont également montré que les nouveaux inhibiteurs de NLRP3 de Ventus se distinguaient des inhibiteurs de NLRP3 connus actuellement et qu’ils ont été conçus à partir de la structure de la cible NLRP3, dont la forme monomérique a été modélisée pour obtenir une structure atteignant une résolution de 2,6 angströms.

Voici les détails de la présentation :

Présentation orale

Titre : Identification of Structurally Distinct & Selective Brain Penetrant and Peripherally Restricted NLRP3 Inhibitors with High Binding Affinity

Présentateur : Michael Crackower, Ph. D.

Séance : Jeudi 18 novembre, 14 h 30 HE

 

À propos de Ventus Therapeutics

Ventus Therapeutics est une société biopharmaceutique qui fait appel à la biologie structurale et à des outils informatiques de pointe pour découvrir et mettre au point des médicaments à petites molécules visant un large éventail d’indications, portant à l’origine essentiellement sur l’immunologie, l’inflammation et la neurologie. Nous avons élaboré ReSOLVE, une plateforme exclusive pour la découverte de médicaments qui repose sur notre expertise en biologie structurale et en sciences des protéines et sur nos outils exclusifs de chimie computationnelle, afin de briser le plafond qui limite actuellement la découverte de médicaments à petites molécules. Nous nous servons de notre plateforme ReSOLVE pour découvrir et caractériser des sites de liaison auparavant inconnus à la surface des protéines, ou dont le mécanisme est mal compris, et pour trouver des petites molécules s’y liant avec une affinité optimale. Nous misons sur des cibles à valeur élevée, largement impliquées dans des maladies humaines, soit parce que l’on considérait auparavant ces cibles comme inexploitables sur le plan pharmacologique, ou parce qu’elles sont impliquées dans des maladies dont les traitements actuels constituent selon nous une occasion intéressante d’amélioration. Nos programmes phares ciblent les modulateurs clés de l’immunité innée, notamment la NLRP3 et la cGAS. Pour obtenir de plus amples renseignements, consultez le site www.ventustx.com et suivez-nous sur Twitter @Ventus_Tx ou sur LinkedIn.

Énoncés prospectifs

Le présent communiqué contient des énoncés prospectifs sur des attentes, des plans et des perspectives d’avenir, y compris, sans toutefois s’y limiter, des énoncés relatifs à la capacité de Ventus à développer des inhibiteurs à petites molécules ciblant la NLRP3 en vue d’indications pour le traitement de maladies neurologiques associées à l’activation de la NLRP3, comme la maladie de Parkinson, les traumatismes cérébraux et la maladie d’Alzheimer; ainsi que sur les objectifs et les résultats des études précliniques menées par Ventus et les bienfaits thérapeutiques escomptés qui pourraient découler de son programme d’inhibiteurs de NLRP3. Ces énoncés prospectifs sont basés sur les attentes actuelles de Ventus et comportent par nature d’importants risques et incertitudes. Les résultats réels et la chronologie des événements pourraient différer sensiblement de ceux évoqués dans ces énoncés prospectifs en raison des risques et incertitudes qu’ils comportent, dont, entre autres, la mise en œuvre, l’échéancier, les progrès et les résultats des études précliniques et des essais cliniques portant sur les futurs candidats-médicaments de Ventus; les résultats futurs, qui ne peuvent en aucun cas être prédits à partir des résultats d’études antérieures menées par Ventus; la capacité de maintenir et d’améliorer la plateforme ReSOLVE et de l’utiliser pour effectivement découvrir des sites de liaison auparavant inconnus à la surface des protéines ainsi que des petites molécules s’y liant avec une affinité optimale; la capacité d’obtenir un financement pour poursuivre ses activités et mettre en œuvre sa stratégie d’entreprise; la capacité à respecter les normes réglementaires, y compris tout changement réglementaire pouvant être instauré aux États‑Unis et dans les pays étrangers dans lesquels Ventus pourrait demander l’approbation réglementaire de ses futurs candidats-médicaments; les répercussions de la pandémie de COVID‑19 sur ses activités et les mesures prises pour limiter ces répercussions sur ses activités; l’évolution anticipée de la situation de ses concurrents et de son secteur d’activité; la capacité de ses fournisseurs tiers, y compris les fournisseurs de biens et services et les fabricants, à honorer leurs engagements; et la capacité d’obtenir, de maintenir, de protéger et de faire respecter les droits de propriété intellectuelle sur ses futurs candidats-médicaments et sa plateforme ReSOLVE. Tout énoncé prospectif contenu dans le présent communiqué de presse ne s’applique qu’à la date susvisée, et Ventus n’est soumise à aucune obligation de publier une quelconque mise à jour de ces énoncés prospectifs à la lumière de nouveaux renseignements, d’événements futurs ou autres.

[1] Ising, C., Heneka, M.T. Functional and structural damage of neurons by innate immune mechanisms during neurodegeneration. Cell Death Dis. 2018;9:120. https://doi.org/10.1038/s41419-017-0153-x